Le Rêve Américain Serait-il Toujours Une Réalité?

4 leçons business à piquer aux étudiants-entrepreneurs à succès

Les startups créées par des étudiants américains devenus milliardaires donnent des envies d’aventure à leurs homologues français. Tous cherchent évidemment l’idée qui tue, mais au final, peu d’élus feront fortune. Réussir à monter une entreprise sans expérience ni soutien financier est un vrai challenge, et beaucoup échoueront.

Voici donc quelques conseils qui nous viennent de ceux qui ont réussi, outre Atlantique bien sur, mais également en France.

1. Trouver un besoin et y apporter une solution
L’idée la plus lumineuse, mais aussi la plus difficile, est d’inventer un service qui n’existe pas. Et si un service existe, mais qu’il vous semble possible de l’améliorer, lancez-vous ! C’est exactement ce qu’a imaginé le jeune Mark Zuckerberg, qui étudiait la programmation informatique sur les bancs de la fac de Harvard. Ennuyé de ne pas avoir les photos de toutes les étudiantes de sa fac à portée de main, comme dans son ancien école, il décida de s’infiltrer dans le serveur de l’université pour y extraire toutes les informations relatives aux étudiants du campus. Il créa ainsi thefacebook.com, qui fût rapidement fermé par les autorités de Harvard. Mais convaincu que son idée était brillante, il s’installa en Californie pour ouvrir cette fois-ci facebook.com. Les étudiants pouvaient ainsi se connecter les uns aux autres, afin de développer une vie sociale virtuelle, parallèlement à leur vraie vie à la fac. Le site fût tout d’abord réservé aux étudiants de tous les campus américains, puis devant le succès grandissant, Zuckerberg se laissa tenter par une plus grande exposition et ses possibilités de rentabilité financière, et facebook s’ouvrit au monde entier.

Ainsi, à partir de la simple envie de voir les photos de ses collègues étudiantes s’est développé l’incontournable réseau social devenu en 5 ans l’une des plus belles réussite du web. La suite ressemble à un rêve pour Zuckerberg. A seulement 26 ans, il est aujourd’hui l’un des plus jeunes milliardaires américains, et l’adaptation cinématographique de sa biographie sortira cet automne sur les écrans du monde entier. Sur Facebook, ce sont désormais 500 Millions d’amis du monde entier qui partagent photos, vidéos et autres activités numériques.

2. Pensez au delà de l’école
Quand il eut terminé ses études d’informatique, Benjamin Bejbaum n’avait toujours pas trouvé sa voie pour gagner sa vie. Passionné d’informatique et du web, il monte en 2000 une petite société de création et d’hébergement de sites web. Il aurait pu rester ainsi un jeune patron comme des milliers d’autres. Mais alors qu’il revenait de vacances à New-York, il eut besoin de partager des vidéos avec ses amis et sa famille. Un tel service n’existait pas. il mit à profit son expérience d’ingénieur informatique pour créer avec son ami Olivier Poitrey le premier site français de partage de vidéos : Dailymotion, et cela, quelques mois avant Youtube !

Aujourd’hui, ce qui n’aurait sans doute jamais existé sans les compétences et la bonne idée de Benjamin Bejbaum est une société connue dans le monde entier et courtisée par les chaînes de télé et opérateurs médias, qui multiplient les offres de rachat pour tenter de s’offrir une des pépites de la réussite du web version french touch !

3. Exploitez vos projets d’études à une plus grande échelle
Sergei Brin et Larry Page, deux brillants étudiants de Stanford ont travaillé ensemble sur un sujet de thèse original: l’étude de la création d’un moteur de recherche dont le fonctionnement se baserait sur un algoryhtme complexe et novateur. Le nom de ce site révolutionnaire sera donc Google. Et voici comment Google fonctionnerait : le moteur étudierait les relations entre les sites web, et aiderait ainsi à évaluer la pertinence d’une information en se basant sur le nombre d’autres sites y faisant référence. Brin et Page désiraient ainsi rendre l’information la plus pertinente accessible à tous. Google est aujourdhuile site le plus visité au monde, et il est si commun qu’il en est même devenu un verbe en anglais. On va donc “googler” au lieu de “faire une recherche sur le web” !

4. Ne laissez pas vos études vous empêcher de réaliser vos rêves
Lorsque Jonathan Benassaya, jeune et prometteur banquier d’affaire, réalise qu’il a peut-être raté sa vocation, son ami Daniel Marhely et lui se lancent dans une toute autre aventure cette fois-ci guidée par la passion : Deezer. Si au départ le projet de Daniel était un un site illégal permettant d’écouter de la musique en streaming (Blogmusik), l’expérience de Benassaya dans les affaires vont aider les deux acolytes à rendre leur projet viable et surtout… légal. Commence alors une longue série de tractation avec les maison de disque, qui les unes après les autres, comprennent le bien fondé de ce projet, et signent des accord pour la diffusion des oeuvres de leurs catalogues.

Jonathan Benassaya et Daniel Marhely auront eu raison de croire en leur rêve: en Juillet 2010, Deezer annonce un accord historique avec Orange, et la petite startup devient la plateforme unique d’écoute musicale sur ADSL et sur mobile de l’opérateur télécom.

Le point commun à toutes ces réussites ? L’informatique, mais elle n’est pas la seule voie permettant de réussir grâce a l’innovation et la motivation. D’autres secteurs n’attendent que des étudiants malins et ambitieux pour innover et pourquoi pas ? Faire fortune !

Nicolas Catard

 
0 Comments

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Notify me of followup comments via e-mail. You can also subscribe without commenting.

© 2016 My French Network Blog. All Rights Reserved

Forgot your details?