Création de société aux Etats-Unis

S’installer aux Etats-Unis peut parfois ressembler au parcours du combattant, mais malgré les obstacles et les imprévus, avec l’encadrement et les contacts adéquate, le projet finit toujours par devenir réalité..

Avec l’idée de lancer un nouveau concept de chaîne de restauration rapide aux Etats-Unis et diverses recherches sur internet pour comprendre les démarches a suivre pour lancer leur business, grâce a une recherche Google, ce jeune couple m’a contacte en Août 2008, afinde bénéficier de la consultation initiale de 60 mn afin d’analyser la viabilité du projet, les conditions d’obtention du visa investisseur et répondre al’ensemble de leurs questions.

Le but de cette première consultation est souvent de voir si l’investissement disponible par le client est en relation avec le projet et surtout suffisant pour répondre aux demandes de l’immigration. Des que l’on parle de restauration, de chaînes ou franchises, il est évident que l’investissement doit être conséquent et a la hauteur du projet. Mon role est donc de conseiller et orienter le client selon son investissement. Selon le cas :

1/ le client a la capital de départ disponible

2/ le client est en recherche d’investisseurs, mais il est vrai que trouver des investisseurs Français pour un projet aux Etats-Unis n’est pas simple car ils n’ont pas le contrôle sur le business. De plus la situation économique ne se prête pas pour faciliter ces démarches.

3/ Trouver des investisseurs américains ne fait pas partie des options car pour l’obtention d’un visa investisseur,les investisseurs doivent tous être de la nationalité dupays d’origine, dans ce cas la France. De plus les investisseurs américains n’aiment pas nécessairement investir sur des start-up car pas de recul sur le projet et souhaitent travailler avec des personnes ayant une culture ou une expérience business américaine, donc un français qui arrive avec un nouveau projet n’est pas le meilleur candidat pour trouver les fonds.

4/ L’option qui est la plus souvent retenue, financer soit même le pilot avec ses fonds propres, développer le projet et après 1 an ou 2 ou plus selon le cas, présenter un dossier et des résultats concrets ce qui facilitera le recherche des investisseurs.

C’est donc cette dernière option que nous avons retenu avec ce jeune couple, (voir la video) revoir le concept, démarrer le pilot et le développer dans le temps. Une fois la stratégie mise en place, nous avons effectué la consultation avec l’expert comptable afin de déterminer la meilleure structure pour leur projet, et vu l’ensemble des questions fiscales, puis lancer l’incorporation de la société et l’ouverture de compte. Après avoir déterminer les besoins concernant le type de commerce a racheter, en collaboration avec notre partenaire agent immobilier, nous nous sommes mis en recherche du business qui correspondait a tous les critères correspondants a leur concept et lors de leur premier séjour a Miami en Octobre 2008, nous avons planifié trois jours de visites. La recherche étant tellement ciblée, que trois jours ont suffi pour trouver le commerce idéal a reprendre, correspondant a leurs attentes et surtout a leur investissement.
Le temps de faire les démarches, soit prendre contact avec l’avocat pour rédaction du contact d’achat, négociation du prix avec l’agent immobilier, tout etait prévu pour signature le 30 Mars. Ils reviennent donc a Miami courant Mars, pour être prêt pour la signature mais deux semaines avant le vendeur change d’avis et casse le contact, ce qui est totalement illégal. Donc intervention de l’avocat, procédure de mise en demeure, retard du projet, rupture de confiance et bien sur plus envie de reprendre un commerce dans ces conditions. Et c’est le moral qui commence a jouer les montagnes russes.
Lorsque je fais une consultation, j’informe toujours les nouveaux candidats a la création de société aux Etats-Unis, que contrairement a ce qu’ils pensent et que en 3 a 6 mois tout est réglé. Le projet va prendre deux a trois fois plus de temps qu’ils ne l’avaient prévu et leur coûter deux a trois fois plus cher qu’ils ne l’avaient imaginé. Il suffit d’être prévenu et de savoir réagir très vite. Ce qui fut exactement le cas pour eux. Le fait également d’être encadré de A a Z, permet de réagir plus vite dans les étapes a suivre et aide aussi pour le moral. Le client sait qu’il n’est pas seul mais bénéficie de l’appui du réseau a tout moment.
Donc toujours en collaboration avec l’agent immobilier etl’avocat, on recommence a zéro et partons en recherched’un nouveau business a racheter. Et comme tout le réseaude My French Network est très efficace, trois mois plus tard, tout est réglé, une nouvelle offre, une nouvelle négociation, un nouveau contrat et un closing fin Juin. Bien sur il faut mettre en place toutes les démarches administratives, obtention des licences, mise en conformité, promotion, communication et autres, vient d’ouvrir ses portes en plein centre de Miami.
Bien sur le pari n’est pas gagné et le plus dure reste a faire, développer le business, gérer le branding du pilot afin de développer le concept selon leur projet d’origine pour aboutir a une chaîne de restauration dans un futur proche.

Reprendre un commerce existant, ayant déjà une clientèle établie et générant des bénéfices, facilite bien évidemment la demande de visa investisseur, car permet de présenter un dossier plus solide aux services de l’immigration, comparer a une société qui démarre de zéro et prendre 2 voir 3 ans pour arriver au breakeven.

Vous aussi qui avez un projet de création de société aux USA, si ce n’est pas déjà fait, profiter de la consultation initiale de 60 mn pour analyser votre projet et répondre a l’ensemble de vos questions. Et devenez notre prochaine success story.
0 Comments

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Notify me of followup comments via e-mail. You can also subscribe without commenting.

© 2016 My French Network Blog. All Rights Reserved

Forgot your details?